PPU CENTRE-VILLE

La démarche

Faisant suite à l’entrée en vigueur du Plan d’urbanisme durable (PUD) en septembre 2017, le conseil municipal souhaite mettre en œuvre les objectifs contenus dans le PUD et procéder à l’élaboration d’un programme particulier d’urbanisme (PPU) pour son centre-ville.

Le Plan d’urbanisme durable contient six grandes orientations d’aménagement qui visent à guider la planification du développement. Parmi ces grandes orientations se trouve l’orientation 4 : « Développer un centre-ville fort, dynamique et animé propre à Mont-Saint-Hilaire ».

Le premier objectif de cette orientation consiste à « Créer un centre-ville durable et à l’échelle humaine », notamment en identifiant le secteur du centre-ville et en introduisant des normes d’aménagement adaptées à la création d’un centre-ville animé. L’élaboration d’un PPU pour le centre-ville vient donc répondre à cet objectif.

Afin de favoriser la participation des citoyens dans l’élaboration du PPU Centre-ville, un atelier de travail se tiendra le 27 juin prochain. Nous vous invitons à consulter la page Activités pour connaître tous les détails et vous inscrire.

Qu’est-ce qu’un PPU?

Un programme particulier d’urbanisme (PPU) est une composante du Plan d’urbanisme. Alors que ce dernier réfère à la planification de l’ensemble du territoire de la ville, le PPU vise la planification détaillée d’un secteur central. Un tel document s’avère pertinent dans le contexte où un conseil municipal souhaite mettre en valeur un secteur, tel qu’un centre-ville, ou encore lorsqu’un projet important, provoquant des changements substantiels, est envisagé.

Une modification réglementaire sera nécessaire afin d’intégrer le PPU dans le Plan d’urbanisme durable. Certains règlements d’urbanisme (ex. : zonage, lotissement) seront également modifiés, par concordance, en fonction des enjeux et des objectifs visés, soulevés dans le cadre de cette planification stratégique.

Pourquoi élaborer un PPU?

Le PPU permet un niveau de précision supérieur quant au développement souhaité pour le secteur concerné. À titre d’exemple, il peut déterminer :

  • Les affectations détaillées du sol;
  • Le tracé projeté et le type de voies de circulation;
  • Les usages autorisés, les normes d’implantation et les règles d’affichage;
  • Les ambiances souhaitées sur le domaine public.

Pour toute information additionnelle concernant les programmes particuliers d’urbanisme, visitez le https://www.mamot.gouv.qc.ca/amenagement-du-territoire/guide-la-prise-de-decision-en-urbanisme/planification/programme-particulier-durbanisme/.

Retour sur les consultations publiques tenues dans le cadre de l’élaboration du PUD

21 septembre 2015

Lors des rencontres tenues dans le cadre de l’élaboration du PUD, différents thèmes ont été présentés aux citoyens. Le thème « Commerces et services » a été discuté lors de la soirée tenue le 21 septembre 2015.  Selon le compte rendu des discussions, il n’existe actuellement aucun « vrai centre-ville », c’est-à-dire un espace animé, de socialisation, où il est possible de se promener, magasiner et profiter d’activités d’animation.

Afin d’améliorer cette situation, plusieurs propositions ont été soumises par les participants, dont l’aménagement d’une place publique offrant une vue sur la montagne, l’ajout de mobilier urbain (ex. : bancs, supports à vélo) ou encore l’ajout de normes obligeant le verdissement des terrains.

30 mars 2016

Lors de la soirée du 30 mars 2016, les participants étaient invités à placer différents éléments sur une carte de la ville, notamment l’endroit où devrait se concentrer le centre-ville. L’endroit qui a été primé est le secteur près de l’hôtel de ville. Une majorité de participants ont également situé une place publique à cet endroit.

Consultez les rapports ici :

Thèmes

Trois principaux thèmes ont été identifiés afin de guider l’élaboration du PPU centre-ville.

Mobilité

Certains des objectifs du Plan d’urbanisme durable concernant le transport et la circulation visent à augmenter les infrastructures de transport actif (pistes cyclables, supports à vélos) et à favoriser les déplacements durables.

La nécessité de favoriser les déplacements actifs et d’améliorer la fluidité de la circulation compte parmi les commentaires qui ont le plus souvent été soulevés lors de la démarche de consultation publique.

Actuellement, on dénombre à l’intérieur des limites du centre-ville plus de 1 800 cases de stationnement en surface, aménagées et localisées de façon à favoriser la place à l’automobile.

Par ailleurs, le réseau cyclable au centre-ville est discontinu, ce qui complique les déplacements à vélo.

À cet effet, une réflexion doit être faite sur la place accordée aux aires de stationnement du centre-ville (nombre, localisation, partage des aires de stationnement). La réflexion doit également porter sur les liens actifs à consolider, sur l’interaction avec les services de transport en commun ainsi que sur les liens routiers à créer. À titre d’exemple, un élément à considérer est la connexion entre les rues du Centre-Civique et Saint-Georges.

Composantes paysagères

Les paysages sont au cœur des aménagements et des projets de développement. La rivière et la montagne sont des composantes naturelles indissociables à Mont-Saint-Hilaire qui offrent des vues exceptionnelles et qui contribuent à l’embellissement de la ville.

Bien que le territoire de la ville possède un couvert forestier supérieur aux autres municipalités de la MRC, le centre-ville, et plus spécifiquement la zone commerciale, présente certains enjeux en termes de canopée. De nouvelles pratiques d’aménagement visant à verdir les aires de stationnement doivent être intégrées.

En effet, les abords du boulevard Sir-Wilfrid-Laurier sont dominés par des aires de stationnement situées en façade des bâtiments commerciaux. Ces aménagements favorisent la présence des voitures et nuisent aux déplacements actifs (piétons et cyclistes). De plus, ces importantes surfaces pavées contribuent aux îlots de chaleur. Une attention particulière doit donc être accordée à l’aménagement et à la localisation des aires de stationnement.

Afin d’améliorer la situation, des propositions de réaménagement du boulevard Sir-Wilfrid-Laurier ont déjà été élaborées dans le cadre de la planification de l’aire TOD du secteur de la Gare. Ces propositions visent notamment à verdir le boulevard et à augmenter la canopée.

Redéveloppement

Le PUD a entre autres pour objectif de développer un centre-ville à échelle humaine, permettant une mixité d’usages et offrant des infrastructures favorisant les déplacements actifs, une vie urbaine dynamique et animée.

Aujourd’hui, la principale artère commerciale qu’est le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier n’offre pas un environnement optimal aux usagers. L’implantation reculée des bâtiments par rapport à la rue, ainsi que la présence de grands espaces de stationnement dépourvus de verdure aux abords de la route, n’incitent pas aux déplacements actifs ni à l’appropriation des lieux par les piétons.

L’élaboration d’un PPU pour le centre-ville permettra d’encadrer son développement en déterminant le type d’ambiance souhaité, les types d’usages à favoriser ainsi que la densité résidentielle à prévoir.